Mon histoire de professeur d'anglais

Dernière mise à jour : 11 oct. 2021




"Pourquoi tu n'es pas prof au lycée ou au collège ?"


Je crois que c'est la question que l'on m'a le plus posée en quinze ans. Ou du moins les dix premières années de ma carrière, car par la suite j'ai enseigné presque six ans à l'université et à l'École de Commerce, donc il est vrai que c'était un cadre un peu plus "normal". La réponse à cette question semble quelque peu enfantine, mais elle est pourtant des plus sincères : "parce que je n'en ai pas envie".





J'ai un profond respect pour les professeurs de collège et de lycée bien sûr. J'ai eu d'excellents professeurs durant ma scolarité. Cependant, malgré mes cinq années d'études post bac qui ont débouché sur deux licences en langues et un Master LCI (Langues et Commerce International), je n'ai jamais eu l'envie d'être une professeur d'anglais "normale" ou du moins, dans un cadre "normal". J'ai aimé mon parcours d'enseignement atypique, de professeur à domicile à professeur vacataire à la fac, en passant par la formation d'adultes en centres et par le métier d'enseignante / consultante à l'École de Commerce de Tours. J'ai aimé chacune de mes expériences professionnelles. J'en ai aimé certaines plus que d'autres, c'est certain. Mais chacune d'entre elles m'a forgée et m'a confortée dans l'idée qu'un travail, pour qu'il soit bien fait, doit être fait l'esprit serein et avec l'envie. Surtout le métier de professeur.



Pourquoi professeur d'anglais à domicile ?





Parce que je pouvais enseigner l'anglais à ma façon. Pas de cadre scolaire certes, mais une certaine rigueur dans ma pédagogie mêlée à une bonne humeur et des fous rires avec mes élèves car mon adage, c'est "Apprendre en s'amusant". Dédicace spéciale et remplie de gratitude à mon papa qui a su me transmettre cette notion infaillible quand il est question d'apprendre et de s'améliorer. C'est mon but ultime en tant que professeur, aujourd'hui encore, douze ans après la création de mon entreprise individuelle.





Alors pourquoi devenir professeur à l'université en 2015?



Par esprit de contradiction ! Un challenge, je l'avoue. Je voulais voir si travailler au sein d'un établissement serait une corvée... et puis ce n'était que pour un an à la base. Et j'ai signé pour l'année suivante, et encore pour celle d'après, et puis après ces trois années en tant que "contractuelle", je suis devenue "vacataire" avec un nombre d'heures enseignées hebdomadaires limitées à dix. J'avais donc deux métiers : professeur fonctionnaire et professeur libérale, et un bébé. Si, si, ça compte... L'enseignement à l'université me plaisait. J'avais de très bons rapports avec mes étudiants, et j'appréciais le fait que je pouvais enseigner l'anglais à ma façon. J'ai eu d'excellents retours, et de nombreux mails d'étudiants adorables qui m'ont réchauffé le cœur, surtout quand j'ai démissionné en novembre 2020. Les conditions m'étaient devenues insupportables avec les cours en distanciel à préparer, et les cours sur place à assumer... très précaire le statut de vacataire... J'ai décidé d'arrêter d'y enseigner et j'ai développé mon activité de professeur en ligne au même moment.





Quant aux autres expériences professionnelles ? À l'École de Commerce et comme formatrice d'adultes ?



Je pense que je répondrai "Sans commentaire" concernant mon métier d'enseignante / consultante à l'École de Commerce. Des étudiants sympathiques et motivés. Un système en interne qui n'était pas fait pour moi à ce moment-là. Je ne développerai pas. Concernant mon métier de formatrice de 2008 à 2011, j'en ferai une vidéo, très certainement ! Car j'ai bien des choses à dire à ce sujet ! J'ai vécu certaines situations des plus horrifiantes qui m'ont fait remettre en question mon statut d'être humain : est-ce que je veux vraiment faire partie de ce monde-là ? J'ai connu quatre centres de formation et je n'ai qu'un très bon souvenir d'un seul. D'ailleurs, je travaille avec ce centre de nouveau depuis quelques mois. Parce que "j'ai envie" !



Professeur d'anglais en ligne, let's go !




J'ai été professeur à domicile pendant quatorze ans, et puis la crise "COVID" a fait son apparition, et avec elle une nouvelle façon d'enseigner. Printemps / Été 2020, j'ai créé mon premier Ebook de grammaire anglaise avec PODCASTS pour que mes élèves ne se sentent pas seuls dans leur apprentissage, car entre les nombreux confinements et la peur grandissante d'accueillir chez soi quelqu'un qui faisait du porte à porte - pour donner des cours - j'ai bien vu que les rapports que j'entretenais avec mes élèves évoluaient et je tenais à ce qu'ils se renforcent, et ne flanchent pas. Ce fut un succès pédagogique, à défaut d'être un succès marketing car je n'avais alors ni infographiste pour l'Ebook, ni site internet. Mes élèves ont commencé leur formation en ligne avec mon premier programme en juillet 2020, et j'ai repris les cours visio avec eux en septembre. J'étais fière d'eux, de leur travail estival et de mon premier programme. J'avais toujours eu envie de créer un livre de grammaire. J'ai donc continué de créer, entre mes cours en distanciel à la fac et mes cours particuliers en visio. J'ai alors créé un second programme de niveau débutant cette fois, et en automne/ hiver, j'ai créé les deux autres. Avec deux enfants en bas âge. Si, si... c'est important de le souligner... Une petite fierté personnelle d'avoir entrepris tout cela, je l'avoue.



Pourquoi démissionner de la fac en novembre 2020 ?



Je n'en avais plus envie. C'était devenu trop dur à gérer ; ma vie de maman entrepreneur / vacataire à mi-temps et crèche à mi-temps, maman de quatre chats (si, si, ça compte aussi!). Plus sérieusement, je commençais à y aller à reculons, même en distanciel ! Ce n'était pas juste pour mes étudiants avec qui j'aimais travailler, alors je leur en ai fait part. J'ai reçu des dizaines de mails de soutien adorables me souhaitant bonne continuation. Merci encore.



J'ai alors pris cette ultime décision...


En pleine crise sanitaire, en pleine incertitude, je développe mon site internet, mes Ressources Gratuites, mon blog, ma chaîne YouTube (moi sur YouTube, qui l'aurait cru?!). Je peaufine mes programmes et mes formations d'anglais en ligne. Je continue mes cours visio, j’enregistre mes PODCASTS, je pouponne, j'enseigne et je sais que je vais y arriver parce que je crois en mes compétences linguistiques et pédagogiques, même si cela paraît prétentieux de le dire ainsi, et je crois en mes programmes. Et aussi...



... parce que j'en ai envie.




Article paru sur mon site : https://www.phoenixteaching.com/




Chaîne Youtube : Apprendre l'anglais avec Maud

https://www.youtube.com/channel/UCeEVrHNMvpcAct1uwuB1c6w



11 vues0 commentaire